Mode d'emploi de la galerie

< page précédente

Les armes...

En raison de la venue tardive des armes à feu en Afrique, les armes blanches n'ont cessé depuis des millénaires de tenir leur rôle dans la vie quotidienne. La chasse, la guerre, les exécutions, la religion, la magie, comme symbole de pouvoir ou comme monnaie.

Pour les matériaux tout était sur place, les végétaux ont donné le bois des arcs, des flèches, des sagaies, des boucliers et des fourreaux. Les animaux ont fourni malgré eux l' ivoire, pour les poignées des armes, la corne, le cuir et les tendons, pour les cordes des arcs, les gaines, les boucliers et les carquois.

Pour les métaux, le fer qui d'après des fouilles à Kartoum aurait été travaillé il y à plus de 2000 ans. Le bronze sur lequel ont reviendra plus tard et le cuivre qui à été largement utilisé au Zaïre qui dispose d'importants gisements de ce métal. Tout les ingrédients sont réunis. Certe! Mais il faut l'homme fondeur, celui qui coule le métal et le met en fusion et l'homme forgeron, celui qui forme le métal chauffé au rouge puis le martèle jusqu' au résultat final, parfois le forgeron fait les deux. Pour cela les forgerons étaient craints et respectés, eux qui avaient les liens directs avec la terre, le feu, l'air et l'eau. Les 4 éléments naturel source de vie.

Les armes d'Afrique sont pour moi d'une beauté insensée, aux formes parfois extravagantes, mais d'une finesse extraordinaire, comme les couteaux de jets aux multiples pointes, pour un impact et une efficacité maximum, quand on voit les haches Nsapo, réalisations spectaculaires de torsades entrecroisées et de petits visages humains sculptés, les couteaux de parade konda aux multiples pointes courbes, les lames de poignard gravées au burin de formes géométriques ou animales comme chez les Fang.
Sans compter les magnifiques incrustations de cuivre sur certaine lames ou haches.

C'est à la fin du 19 éme siècle que les plus belles armes ont été fabriquées et que les forgerons étaient à leurs apogées. Ensuite, hélas, l'introduction de matériaux et de techniques européennes ainsi que les armes à feu on peu à peu reléguées les armes aux parades, aux prestiges des chefs et des rois. Puis elles vont servir de monnaie d'échange ou de dote pour les mariages.

MAINTENANT je vous invite à les découvrir dans Mémoire d'Afrique et en même temps ESSAYEZ d'imaginer leur fabrication, vous allez voir c'est génial !

Ha ! pendant que j' y pense, toutes mes armes sont nettoyées, et débarrassées de la rouille :je préfère voir les détails et l'état au plus près de l'origine. Les armes étaient faites pour briller et impressionner l'ennemi ou en parade. Je ne vois pas l'utilité de les laisser rouillées et noires de fumée ; ça ne sert qu'à ce salir et à ne pas bien voir l'objet.

Chacun sont truc...

Allan R.

 
 

↑ haut de la page

< page précédente

LES COUTEAUX DE JET.

Par ses multitudes de formes incurvées et agressives, le couteau de jet joui d'une place particulière parmi les armes Africaine.

Arme de jet. Dessin : Allan Ridel NGBAKA année 1900 • Congo

Comme son nom l'indique, il est fait pour être lancé, il est efficace jusqu'à une trentaine de mètres aussi bien pour la chasse que pour la guerre. Peu à peu les couteaux de jet sont devenus des objets de prestige, voir des monnaies.

Le dos du couteau est en général plat alors que l'autre face est en relief avec des décors gravés sur l'axe médian des différente lames. Il en existe également sans décor.

Quand on voit un couteaux de jet on a aucun doute sur sa fonction première qui était de tuer la proie. Mais quelle finesse dans la beauté de ces armes à plusieurs lames acérées et multidirectionnelles. Le manche est toujours couvert de cuir, fibres végétales, peaux, tissus, métal en bandelette "cuivre ou laiton". Parfois en ivoire pour les couteaux de dignitaire, prestige oblige. Elles nous viennent souvent d'Afrique centrale, des régions de savane, il est évident que dans les bois et forêts ils n'en avaient pas besoin.

Les premiers Européens qui ont abordé l’espace centrafricain ont été des collecteurs de couteaux de jet entre autres et de harpes. L’intérêt que suscitent les objets de métal est de motivation variable, souvent limitée à des spécialistes ou collectionneurs amateurs mais cela conduit rarement à une réflexion d’ensemble permettant de ce rendre compte de l’importance culturelle du patrimoine de la métallurgie du fer en Afrique.

Certains observateurs ont, dès le 19ème siècle relevé l’importance de ce patrimoine.
Le voyageur Tunisien El-Tounsy dans son ouvrage «voyage au Ouadday» en fait état.
Ayant accompagné une expédition esclavagiste dans la région appelée à cette époque Dar Fertit, il nous donne des informations et des analyses sur les peuples du nord-centrafricain et sur leurs activités.
El-Tounsy relève l’excellence de ces peuples dans la fabrication d’objets en fer, en particulier les armes.
Le témoignage d’El-tounsy peut être croisé avec celui de Georg Schweinfürth qui séjourna dans le Fertit oriental et le Bahr el Ghazal en 1896, avant de se diriger vers les pays Zandé.
La description ethnographique de Schweinfürth accorde une importance particulière à la production métallurgique de certains peuples de cette région, comme les Bongo.

Quelles étaient ces populations au début du 19ème siècle ?

El-Tounsy désigne sous le nom générique de Fertit utilisé à cette époque par les gens du Darfour une population non musulmane qui occupait ce territoire ainsi que les provinces méridionales du Soudan jusqu’au Bahr El Ghazal.
Une autre dénomination générique a été utilisée pour désigner ces peuples jusqu’au début du 20éme siècle : Kreich, dérivé de l’arabe dialectal tchadien Kirdi.
Kreich était en usage pour désigner plusieurs populations qui semblent avoir fourni des apports de peuplements aux Banda et aux Gbaya. Les Kreich comprenaient également des groupes résiduels aujourd’hui disparu.

Voici par ces deux témoignages la précision que je voulais mettre en valeur, qui nous fait comprendre la valeur culturelle de ces armes, l’ingéniosité et la capacité de ces fantastiques forgerons, ouvriers inconnus dans leurs arts.

Couteaux de jet

Bonne promenade parmi les couteaux de jet.

Allan R.

Baton de jet SAKA-NGANDU

SAKA-NGANDU

Couteau de jet Saka

Baton SAKA-MONGO 1900/1920 Congo

Couteau de jet

Baton Ngbandi

 

 
Couteau de jet MARGI

MARGHI-KIRDI Nigéria-Cameroun

Couteau de jet

MARGHI-GUDUF Nigéria -Cameroun

Couteau de jet

Monnaie sceptre KIRDI-MARGHI

Couteau de jet

MARGHI 1940

 
Couteau faucille

MARGI Mbérembéré 1920 / Tchad

Couteau de jet

MARGI

Couteau de jet

MARGI

Couteau de jet

MARGI Nigéria-Cameroun

 
Couteau de jet

MATAKAM Sengésé / Cameroun

Couteau de jet

MATAKAM

couteau de jet

MATAKAM Sengésé / Cameroun

Couteau de jet

Matakam-Paduko Sengésé Nigéria

 
MARGHI

 

MARGHI

 

Couteau de jet

Matakam Sengélé

 
Couteau de jet

SARA Tchad-Nigéria

SARA Tchad Nigéria

Sara Tchad-Nigéria

Couteau de jet

SARA Tchad

 
Couteau de jet

SARA Tchad-Nigéria

Couteau faucille

SARA Peuple Kirdi. Tchad 1950

Couteau faucille

 

Couteau de jet

Sarah-Daye Ngéegue

 
Arme de jet

LAKA Tchad 1880

Couteau faucille

Laka-Tchad 1890-1900

Couteau de jet

Laka-Tchad 1890-1900

couteau faucille

 

 
Couteau de jet

LAKA-Musgum. Nigéria-Nigéria

Couteau de jet

LAKA-Musgum Tchad-Nigéria

Couteau de jet

LAKA-Musgum

Couteau de jet

LAKA-Musgum

 
Arme de jet

LAKA-Ngambaye

Couteau faucille

LAKA Ngambaye Tchad

Couteau de jet

LAKA-Ngambaye

couteau faucille

 

 
Couteau de jet

LAKA-Baguirmi

Couteau de jet

LAKA-Baguirmi Tchad

 

Arme de jet

LAKA-Marba

 
Couteau de jet

Massalit Tchad

Massalit Tchad

Massalit Tchad

Couteau de jet

 

 
Couteau de jet

TEDA Musri 1910-1920
Tchad Tibesti

Couteau de jet

TEDA Wadaï

Couteau de jet

TEDA Wadaï

Tedda Wadaï Ennedi

TEDA Wadaï Ennedi

 
Arme de jet

TEDA Ennedi

Couteau de jet

Teda Wadaï 1900-1920

Couteau de jet

Teda Wadaï 1900

 
Couteau de jet

Fur / Darfur Soudan

Massalit Tchad

 

Couteau de jet

 

couteau de jet

FUR-Fundj Soudan

 
Couteau de jet

TUBU Soudan/Tchad

Couteau de jet

 

 

 
Couteau de Jet

Couteau de jet Nuba

Couteau de jet

 

 
Couteau de jet

Ingessana "Murder" Scorpion

Couteau de jet

Ingessana "Saï" Serpent

Couteau de jet

Ingessana Murder

Arme de jet

Ingessana

 
couteau de jet

Kreich RCA Soudan

couteau de jet

Kreich RCA Soudan

Couteau de jet

Kreich RCA Soudan

Couteau de jet

 

 
Couteau de jet

NGBAKA-MABO MBATI 1930
Congo R.D.C.

Couteau faucille

MABO - NGBAKA

Couteau de jet

 

 
Couteau de jet

NGBAKA - MABO 1900/1930
Congo R.D.C.

Couteau de jet

NGBAKA - MABO 1920-1940
Congo R.D.C.

Couteau de jet

NGBAKA - MABO

Couteau de jet

MABO-NGBAKA

 
Couteau faucille

NGBAKA - MABO

Couteau faucille

 

couteau faucille

 

 
Couteau de jet

NGBAKA - Gbaya Za 1900
Congo R.D.C.

 

 

Couteau de jet

Ngbaka 1880-1900

 
Couteau de jet

NGOMBÉ-DOKO 1920/1940

Couteau faucille

NGOMBÉ - RDC / RCA 1920

Couteau faucille

 

couteau faucille

NGOMBÉ-DOKO

 
Couteau de jet

YANGÉRÉ-GBAYA-NGBAKA 1900
Congo R.D.C.

Couteau faucille

YANGÉRÉ

NEW
Couteau faucille

YANGÉRÉ

 
Couteau faucille

YANGÉRÉ

couteau faucille

YANGÉRÉ

 
Couteau de jet

MBANJA ONDO / Congo RDC 1920

Couteau de jet

MBANJA 1890-1920

Couteau de jet

MBANJA-NGBAKA-NZOMBO 1900

Couteau de jet

NGBAKA-MABO 1900

 
Couteau de jet

MBANJA ONDO

 

 

 

 
arme de jet

BANDA / Congo R.D.C. 1890-1920

Couteau de jet

Couteau de jets Banda 1880-1920

arme de jet

Couteau de jet Banda 1900

Arme de jet

Couteau de jet Banda RDC-Centrafrique. 1900

 
  Couteau de jet

Banda 1900 R. centre Afrique

Couteau de jet

Banda 1880-1900 R.C.A

Arme de jet

Banda 1880-1920 R.C.A

 
Arme de jet

Banda RDC. 1900

Couteau faucille

Banda 1900

Couteau faucille

 

couteau faucille

 

 
couteau de jet

TOGBO-Banda 1900 RCA

couteau de jet

Banda-Nzakara 1900 Oubangui
Congo

Couteau de jet

 

Couteau de jet

 

 
Couteau de jet

ZANDE - AVUNGARA

Zandé

ZANDE - AVUNGARA

Couteau de jet

ZANDE

Couteau de jet

ZANDE - AVUNGARA

 
couteau de jet

AZANDE - AVUNGARA - 1900

 

Couteau de jet

 

 
couteau de jet

NZAKARA - BANDA

 

Couteau de jet

 

 
couteau de jet

MBUM Hâ Cameroun

couteau de jet

MBUM Cameroun 1960

Couteau de jet

 

Couteau de jet

 

 
couteau de jet

GBAYA-MBAYA

couteau de jet

Ethnie GBAYA

Couteau de jet

Ethnie GBAYA

Couteau de jet

GBAYA Za

 
Couteau de jet

GBAYA-MAKA-DJEM
Gabon-Cameroun

Couteau de jet

GBAYA ZA

Couteau de jet

 

 
Arme de jet

GBAYA Za Gabon

Couteau de jet

GBAYA Za Gabon

Couteau de jet

 

 

Couteau de jet

 

couteau de jet

DJEM-BUMALI Gabon Congo Brazza

 
couteau de jet

Fang Gabon

Fang Gabon

Fang Gabon

Couteau de jet

Fang Gabon oselé

Couteau de jet

Fang Gabon Oselé

 
couteau de jet

FANG-KOTA Gabon

couteau de jet

Kota Osele Gabon

Couteau de jet

Kota Calao du sud Gabon

Couteau de jet

Couteau Kota-Mbete

 
couteau de jet

Kota Fang

couteau de jet

NZABI-Kota Haut Ogooué

Couteau de jet

 

Couteau de jet

Kota, Fang

 
 
 

↑ haut de la page

< page précédente

LES COUTEAUX FAUCILLES

L'arme faucille prend certainement ses origines en ancienne Égypte.

Arme faucille • Dessin : Allan RidelNGBANDI-BERO 1920

De mon point de vue on peut considérer trois groupes
dans les couteaux faucilles :

Faucille Ngombe

Ngombe-Doko 1930

Premier groupe

Un premier groupe que l’on retrouve partout dans le nord de la R.D. du Congo « anciennement Zaïre », aux pays limitrophes tels que la république du Congo, le Gabon, la République Centrafricaine et le sud Soudan.
Il est difficile de dire comment ont évolué ces armes, il se peut qu’elles soient nées des couteaux de jet.
La plupart des peuples présents dans la région lors de la colonisation venaient du nord, ils étaient donc originaires des régions de savane, là où on se servait des couteaux de jet.
Leurs déplacements les poussaient vers les terres boisées et la jungle, où les couteaux de jet ne pouvaient être employés à cause des obstacles.
On peut donc considérer cette métamorphose utilitaire ayant été adaptée à leur environnement en armes ou outils de type faucille. Leur longueur varie en générale de 30 cm à 1 mètre et plus.
On peut rencontrer des formes plus ou moins courbes, à pointe recourbée, en arc de cercle et même en S inversé. La pointe a souvent une partie élargie, parfois perforée. Tout le contour de cette partie ainsi que l’intérieur sont aiguisés.
En bas de lame côté intérieur, on trouve un éperon en demi-lune, plus ou moins important ou absent, parfois même taillé en creux, ne dépassant pas la largeur de la lame. Cet éperon sert pour y fixer une cordelette ou lanière de cuir afin de transporter l’arme mais également pour arrêter et parer le coup porté par un adversaire.
Il faut savoir également que ce genre d’arme n’a pas de fourreau. Dans d’autres cas, ces armes ont deux trous dans le bas de poignée pour fixer cette lanière de cuir. Par leurs formes les faucilles de grandes tailles servaient également à blesser les hommes derrière leurs boucliers.

La forme générale n’est pas liée à une région particulière et il n’existe que quelques modèles de base.
Par contre, il y a de nombreuses variantes locale, de poignées, de décorations et de forme, c’est là une particularité des armes africaines.
On est sûr que ces armes ne sont pas forcément utilisées par leurs producteurs, la plupart étaient vendues, échangées entres peuples et ethnies, parfois sur de longues distances. Elles constituaient également des trophées de guerre ou des récompenses. De ce fait plusieurs peuples ce servaient des ces armes. En fer généralement, parfois en cuivre ou en bois comme certaines armes de parades chez les Dengéses.
Les poignées sont le plus souvent en bois habillées de lamelles de cuivre, laiton ou fil de fer, ou bien encore décorées de clous de laiton. Il existe aussi des manches en ivoire.

LIRE LA SUITE →
Couteau faucille

Gbaya-Bumali

Couteau faucille

Gbaya-Bumali. Gabon

Couteau faucille

Bumali

couteau faucille

Bumali-Gbaya

 
NEWCouteau faucille

Boa

NEWCouteau faucille

Faucille Boa-Mongélima Zaïre

Couteau faucille

 

Couteau faucille

 

 
NEWCouteau faucille

Boa-Bandia. Zaïre avant 1900

Couteau faucille

 

Couteau faucille

 

couteau faucille

 

 
Couteau faucille

NGANDI-MBUDJA Béro 1890/1920

Couteau faucille

NGBANDI - BERO 1920 / Zaïre

Couteau faucille

MANZA - BANDA avant 1900 / Zaïre

Couteau faucille

BANDA Avant 1940 / Zaïre

 
Couteau faucille

NGOMBE - Doko - Poto avant 1940
Zaïre

Couteau faucille

NGOMBE-Doko Avant 1940 / Zaïre

Couteau faucille

 

Couteau faucille

 

 
NEWCouteau faucille

Mbugtu Sango

Couteau faucille

 

Couteau faucille

 

couteau faucille

 

 
Couteau faucille

Yakoma. Zaïre-Congo

NEWCouteau faucille

Yakoma-Sango 1930

Couteau faucille

 

couteau faucille

 

 
Couteau faucille

NGOMBE DOKO 1930 / Congo

 

Couteau faucille

Yakoma

 

 
 

↑ haut de la page

< page précédente

← PRÉCÉDEMMENT

(...) on peut considérer trois groupes dans les couteaux faucilles.

Deuxième groupe

Un deuxième groupe est composé d’armes dites faucilles venant du nord-est de la R.D. du Congo « anciennement Zaïre » qui regroupe des armes plus courtes avec une poignée généralement plus longue.
Elles sont ressemblantes aux serpes Européennes qui servent à ébrancher les arbres, mais beaucoup plus travaillées.
La tige droite qui entre dans la poignée peu mesurer de 2 à 10 cm, la lame s’élargie d’un ou des deux côtés, puis se projette vers l’avant, immédiatement ou après 10 à 25 cm au maximum. Elle se termine par une pointe plus ou moins effilée, aiguë ou mousse.
Comme le premier groupe, certaines armes ont un ergot au-dessus de la poignée, parfois doublé de l’autre côté, mais dans ce cas l’ergot est une pointe cylindrique à quatre faces ou conique inversée. Cela est essentiellement un élément décoratif. Bien sur lors d’un combat, avec de la chance cela peut arrêter une lame.

Ces armes faucilles sont en général travaillées de la même façon des deux côtés, elles n’ont pas de face plane comme les couteaux de jet. Le centre de gravité est vers l’avant. On les considère également comme des armes de taille.
Ce sont souvent des armes de parade, d’apparat ou des insignes de rang, notamment chez les Mangbetu, Budu, Azande qui ont souvent des poignées en ivoire. Généralement pour des notables, des chefs, ces poignées sont parfois sculptées avec des têtes anthropomorphe, Azande, Mangbetu, Boa.
Ces pièces ont également été faites sur commandes pour les colons.
Du côté sud de la région ont trouve des formes plus allongées par rapport aux modèles de base, les poignées sont souvent plus petites et un tressage habille la partie inférieure de la lame. Aussi, dans certain cas, la partie supérieure de la poignée, genre Baali, Liko, etc.

LIRE LA SUITE →

Couteau trumbasch Mangbetu Couteau 2 trumbasch Mangbetu

Couteaux trumbasch Mangbetu Types faucille. Poignée ivoire, lame laiton et fer forgé.
Couteau faucille

Faucille Budu 1900

Couteau faucille

Faucille Budu 1920

couteau faucille

Budu-Mangbetu 1920

Couteau faucille

Budu 1920-1940

 
Couteau faucille

Budu-Mangbetu 1930

Couteau faucille

Budu 1920

Couteau faucille

Budu 1900-1930

NEWArme faucille

Ethnie Budu-Mangbetu 1920

 
Couteau faucille

Mangbetu Trumbash 1920 / Congo

Couteau faucille

Mangbetu Trumbasch 1940-1950
Congo RDC

Couteau faucille

Mangbetu 1900-1920

Couteau faucille

Mangbetu 1920-1940

 
Couteau faucille

Budu-Meje 1890-1920

Couteau faucille

 

Couteau faucille

 

couteau faucille

 

 
Couteau faucille

Mangbetu 1900-1920

couteau faucille

Mangbetu Trumbash 1880-1900
Congo

Couteau faucille

Trumbach Mangbetu 1900/1920

couteau faucille

Mangbetu 1900-1920

 
couteau faucille

Faucille Mangbetu 1930

Couteau faucille

Faucille Mangbetu

Couteau faucille

Mangbetu Trumbash 1910-1920
Congo

Couteau faucille

Mangbetu 1880/1920

 
Couteau faucille

Mangbetu Trumbash 1900 / Congo

Couteau faucille

Mangbetu 1880-1900

Couteau faucille

Mangbetu Trumbash 1920 / Congo

couteau faucille

Mangbetu Trumbash 1900-1920

 
Couteau faucille

Mangbetu Trumbash

Couteau faucille

Mangbetu Trumbasch

Faucille Mangbetu

Mangbetu Trumbash 1900-1920

 
Couteau faucille

Momvu-Budu (Mangbetu) 1880-1900

Couteau faucille

Momvu-Budu (Mangbetu)

Couteau faucille

 

couteau faucille

 

 
Couteau faucille

BUDU

Couteau faucille

 

Couteau faucille

 

couteau faucille

 

 
Couteau faucille

Mangbetu Trumbash

Couteau faucille

Trumbash Mangbetu

Couteau faucille

Mangbetu

 

 
couteau faucille

Faucille Mangbetu

Couteau faucille

 

Couteau faucille

 

couteau faucille

 

 
Couteau faucille

 

Couteau faucille

 

Couteau faucille

 

couteau faucille

Mangbetu en cuivre. 1900-1920

 
couteau faucille

Trumbash décalé Mangbetu

Couteau faucille

Mangbetu Trumbash 1900-1920

Couteau faucille

 

couteau faucille

 

 
Couteau faucille

Mangbetu 1900-1920

Couteau faucille

 

Couteau faucille

 

couteau faucille

 

 
Couteau faucille

BOA Congo

Couteau faucille

 

Couteau faucille

 

couteau faucille

 

 
Couteau faucille

 

Couteau faucille

 

Couteau faucille Baali

BAALI 1880-1920

couteau faucille Baali

BAALI-MAKERE Congo 1870 / 1910

 
Couteau faucille

 

Couteau faucille

 

couteau faucille

 

 
Couteau faucille

Couteau faucille Kreich-Bongo-Adio-Sere. 1900-1920

Couteau faucille

 

Couteau faucille

 

couteau faucille

 

 
 

↑ haut de la page

< page précédente

← PRÉCÉDEMMENT

(...) on peut considérer trois groupes dans les couteaux faucilles.

Faucille Lega en os

Faucille Lega en os

Troisième groupe

Le troisième groupe quand à lui est assez restreint en types de couteaux.
C’est celui des armes, "longtemps considérées comme outils", de la région des grands lacs de l’est de la R.D. Congo « anciennement Zaïre » et des régions limitrophes. Notamment des Hutu et Tutsi « Burundi-Rwanda ».

En fait à l’origine, c’était un outil qui servait à couper les régimes de banane, mais il à également servi fréquemment lors de combats. Ce couteau présente une forme constante, sans beaucoup de différence, si ce n’est en taille et section de métal, mais son aire de dispersion est importante.

Ce couteau commence par une longue tige en fer généralement ronde, mais également à pans, qui s’élargie brusquement vers l’avant en formant ensuite la forme d’un croissant de lune.
La partie coupante s’étend de la partie plus large jusqu’à la pointe.
Il existe un modèle plus court sans tige, la partie tranchante est étirée, et la poignée est plate moins large que la partie courbe.
On en connait des copies en bois et en os. Des miniatures en os se retrouvent chez les Lega pour le rite d'initiation du Bwami.


Couteau faucille

TUTSI - Hutu Avant 1940 / Zaïre

Couteau faucille

TUTSI-Hutu 1930-1940 ZAÏRE

Couteau faucille

 

Couteau faucille

 

 
Couteau faucille

MOMVU-UGGO 1880/1900 Congo

Couteau faucille

MONVU 1890-1910

Couteau faucille

Monvu Congo

couteau faucille

Couteau Momvu 1900

 
Couteau faucille

Dadiya 1930/1950 Nigéria

Couteau faucille

Dadiya 1930/1950 Nigéria

Couteau faucille

Dadyla Tula femelle 1940 Nigéria

couteau faucille

Dadiya Mâle 1940 Nigéria

 
 

↑ haut de la page

< page précédente
Mise à jour sans B.O. le 23/04/2018